Réflexions sur la musique - Page 4 PDF Imprimer Envoyer
Par Steve Jobs    Facebook MySpace Twitter Google Yahoo! Buzz Yahoo! Bookmarks Delicious Digg BlogMarks Wikio Yoolink Gmiix Netvibes LinkedIn Scoopeo Jamespot TapeMoi Mr. Wong Technorati Windows Live Bluegger Viadeo
Mardi, 06 Février 2007
Page 1 Page 2 Page 3 Page 4
Toutes les pages

En 2006, moins de 2 milliards de chansons protégées par DRM ont été vendues à travers le monde par des boutiques en ligne alors que plus de 20 milliards de morceaux étaient vendus sans aucun DRM ni protection sur des CDs par les maisons de disque elles mêmes. Les maisons de disque vendent la grande majorité de leur musique sans DRM et ne montrent aucun signe de changement, bien que l’écrasante majorité de leur revenus dépendent de la vente de CDs qui doivent être lus par des lecteurs qui ne supportent aucun système de DRM.

Par conséquent, si les maisons de disque vendent plus de 90 % de leur musique sans DRM, quels bénéfices tirent-elles de la vente du faible pourcentage restant de leur musique encombré d’un système de DRM ? Il semble qu’il y en ai un. Au moins, l’expertise technique et le travail nécessaire pour créer, faire fonctionner et mettre à jour un système de DRM a limité le nombre de compétiteurs vendant de la musique protégée par DRM. Si de tels contraintes disparaissaient, l’industrie de la musique pourrait connaître un afflux de nouvelles compagnies prêtes à investir dans des boutiques et lecteurs innovants. Cela ne peut être que bien vu par des maisons de disque.

La plupart des soucis concernant les systèmes de DRM viennent des pays d’Europe. Peut être les gens que la situation actuelle mécontente devraient-ils rediriger leur énergie pour convaincre les maisons de disque de vendre leur musique sans DRM. Pour les Européens, deux et demi des plus grandes maisons de disque sont dans leur jardin. La plus grande, Universal, est détenue à 100 % par Vivendi, une entreprise Française. EMI est une entreprise Britannique et Sony BMG est détenue à 50 % par Bertelsmann, une entreprise Allemande. Les convaincre de licencier leur musique à Apple et d’autres sans DRM créera un marché réellement inter-opérable. Apple soutiendra cette initiative de bon coeur.



 

Identification



   
Mot de passe oublié
Identifiant oublié
Créer un compte

Echanger

En ce moment...